ACNE : les huiles essentielles majeures

ACNE: qu’est-ce une peau à tendance acnéique ?

Acne : affection dermatologique extrêmement fréquente puisqu’elle atteint entre 70 et 80% des adolescents.
L’acné commence aux alentours de la puberté, souvent elle en est même le premier signe, car c’est une affection hormono-dépendante sous le contrôle des hormones mâles (androgènes).
Son évolution est imprévisible, influencée en grande partie par l’existence ou non d’antécédents familiaux dans les deux sexes, et l’association ou non de signes de virilisation.
Toutes les variations hormonales peuvent avoir une influence sur l’acné chez les filles qu’il s’agisse du cycle menstruel (poussées avant les règles), de la prise ou de l’arrêt d’une pilule contraceptive, la grossesse, l’accouchement, la ménopause, et a fortiori un mauvais fonctionnement des ovaires…
Comment agissent les androgènes dans la formation des lésions acnéiques ?

En premier lieu, ils agissent en stimulant la glande sébacée qui va sécréter beaucoup de sébum, responsable de la séborrhée (peau grasse et cheveux gras) du visage et du cuir chevelu. Les androgènes agissent aussi en stimulant la formation des comédons qui bouchent le follicule pilo-sébacé. Superficiels ce sont les points noirs, et profonds ce sont les microkystes.

Les peaux à tendance acnéique souffrent d’une inflammation des follicules pilo-sébacés qui se traduit par la présence de points noirs, de papules, de pustules, de kystes remplis de sébum et/ou de pus, voire de lésions profondes infectées qui apparaissent le plus souvent au niveau du visage, des épaules, du cou et du dos.
 Acne boutons

 

ACNE : les facteurs favorisant 

 
L’action des androgènes (hormones sexuelles) activent la production de sébum au niveau des glandes sébacées. Les glandes se mettent à produire « trop de gras ». C’est ce qu’on appelle l’hyperséborrhée dans les cas les plus aigus.
Le pH de la peau n’est alors plus suffisamment acide. L’excès de sébum provoque un déséquilibre du film hydrolipidique qui est naturellement acide (pH à 5,5 environ).
Le pH devient basique et monte parfois à plus de 7, favorisant la présence accrue des bactéries et germes qui ne sont plus détruits.
La présence du germe Propionibacterium acnes qui intervient dans le processus inflammatoire déclenché par les pustules et papules qu’on a trop tendance à triturer.
Les papules et pustules, causées par l’obstruction progressive du follicule pilo-sébacé par la kératine et le sébum amassés. Ces boutons s’infectent rapidement et participent alors à la dissémination des imperfections sur toute la zone (souvent le visage, parfois le dos ou le torse). L’inflammation est donc inévitable.

ACNE : deux facteurs aggravants de l’acné qui sont : le soleil et le tabac

. Le soleil est un faux ami qui semble faire du bien lors de l’exposition mais qui aggrave en sous-terrain tous les facteurs qui déclenchent l’acné (séborrhée réactionnelle et formation des comédons).
Les poussées sont d’autant plus à craindre dans les mois qui suivent l’exposition que celle-ci a été intense et prolongée. Il faut savoir que les acnéiques gardent cette sensibilité au soleil toute leur vie. Il n’est pas rare de voir des patients guéris depuis de nombreuses années qui vont faire une rechute après une exposition solaire intense.

. Quant au tabac sa responsabilité est prouvée dans les acnés très séborrhéiques, rétentionnelles et particulièrement kystiques. Une raison supplémentaire d’arrêter de fumer !

ACNE : une bonne hygiène de vie aide à améliorer votre peau 

On augmente évidemment ses chances en améliorant son hygiène de vie et la bonne nouvelle c’est qu’une action a une influence directe sur tout le reste.
Manger plus sainement ou faire du sport aura un effet sur la qualité de votre sommeil; cela stimulera votre volonté de continuer sur votre lancée.
Cela diminuera votre stress et augmentera votre confiance en vous, surtout si cela fait déjà disparaître vos boutons.
Si ce n’est pas suffisant, pensez aussi à bien nettoyer votre peau matin et soir, pour éviter que les bactéries ne viennent envahir vos pores déjà squattés par du sébum produit en trop grande quantité.

ACNE : les huiles essentielles actives sur les différents composantes de l’acné

– Luttez contre l’hyperséborrhée, grâce à l’HE de Sauge officinale et de Sauge sclarée qui sont kératolytiques ( c’est-à-dire qu’elles « cassent » la graisse »)
– Eliminez les germes et assainissez grâce à l’HE de Lavande vraie, de Tea-Tree ou le Géranium rosat.
 
– Limitez les dégâts causés par les boutons avec l’HE de Lavande aspic et de Lavandin 
 
– L’HE de Camomille Romaine (chamaemelum nobile) est aussi un bon anti-inflammatoire qui assainit et apaise la peau.

ACNE : Petit protocole de soin à base d’huiles essentielles pour les peaux acnéiques en souffrance

1) Nettoyez la peau matin et soir avec un coton trempé d’hydrolat de camomille ou de l’hydrolat de lavande.

2) Appliquez sur chaque bouton (les plus douloureusement enflammés seulement) à l’aide d’un coton tige une goutte d’huile essentielle de Lavandin ou de Lavande aspic ou de Camomille romaine.

3) Appliquez ensuite sur tout le visage en massage très léger quelques gouttes de votre huile de soin anti-acné aux huiles essentielles constituée de :

 

 

En mélangeant l’huile de Jojoba à des huiles essentielles, on multiplie son intérêt en la boostant de principes actifs, et donc nos chances de se débarrasser des intrus pour de bon. Car certaines huiles essentielles possèdent des propriétés particulièrement indiquées pour contrer boutons et comédons.

Mais attention : il faut en respecter les proportions. Ce n’est pas parce que vous appliquerez des huiles essentielles en plus grande quantité que votre soin fonctionnera mieux, au contraire, c’est comme tout ce qui est actif, il faut suivre scrupuleusement les recommandations d’usage.

 

NB : De l’huile sur un visage plein d’acné ?
Oui, car le jojoba est une cire végétale non grasse qui a pour effet de calmer la production de sébum par les glandes sébacées.
C’est l’huile végétale qui se rapproche le plus du PH de la peau.

ACNE : un ou des boutons isolés, ayez le réflexe huile essentielle de TEA TREE

L’huile essentielle de Tea Tree, grande gagnante, c’est la seule HE que vous pouvez appliquer pure directement sur le bouton qui commence à pointer à raison d’une seule goutte.
L’huile essentielle de Tea Tree est à la fois anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antiseptique, cicatrisante et même immunostimulante.
 Acne boutons tea tree
Les feuilles de divers Melaleuca font partie de la médecine traditionnelle en Australie, utilisées par les aborigènes pour ses propriétés anti-infectieuses. Cet usage est reconnu par l’agence européenne du médicament EMA (European Medicines Agency) qui a classifié cette plante* dans son registre des plantes médicinales. Ainsi, l’EMA a approuvée dans les indications suivantes pour les Melaleuca :
  • traitement des petites plaies superficielles et piqûres d’insectes,
  • traitement de boutons infectés (acné modérée, furoncle),
  • apaisement des démangeaisons et irritations dues au pied d’athlète (mycose du pied)
  • traitement de l’inflammation de la muqueuse buccale (aphte, gingivite).
Vous pouvez éventuellement associée l’huile essentielle de Tea Tree avec :
Cette HE est à manipuler avec plus de précautions, toujours diluée, elle est également une grande compagne de lutte contre les boutons et les points noirs.
Elle possède des actions anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antiseptique et cicatrisante.
L’huile essentielle de Lemongrass a des sphères d’action identiques au Tea Tree mais avec des molécules différentes.
Ceci offre un effet multiplicateur d’efficacité sur l’action souhaitée.
Principales références bibliographiques sur l’acne et les huiles essentielles:
. L’Aromathérapie, Se soigner par les huiles essentielles, Dominique Baudoux
. L’Aromathérapie exactement. Encyclopédie de l’utilisation thérapeutique des extraits aromatiques, P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël
. Le blog du laboratoire Pranaron : http://www.pranarom.com/blog/

Mots-clefs : , ,