BOOSTER SON IMMUNITÉ : les huiles essentielles à la rescousse

Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue dans la ville de Wuhan en Chine. Le virus, jusqu’ici inconnu, est un coronavirus. Il a été dénommé COVID-19.
Ce nouveau coronavirus est apparu dans la ville de Wuhan début décembre 2019. Il provoque une forme de syndrome respiratoire, analogue au SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) apparu en 2003. Il s’agit d’une maladie infectieuse des voies respiratoires (pneumopathie atypique). Cette maladie est d’origine animale et se transmet entre êtres humains.
A l’heure actuelle, l’épidémie devient plus importante que l’épidémie de SRAS en 2003.
Pour le moment, on ne dispose pas encore du recul nécessaire et de données suffisantes sur le COVID-19 pour établir des traitements ou de vaccination.
Le seul moyen pour éviter d’être contaminé est d’appliquer des mesures strictes de prévention et d’hygiène générales contre toute infection.
 
Voici un rappel des mesures de précautions recommandées par le Ministère de la Santé :
Pour les personnes revenant d’une zone où circule le virus, pendant les 14 jours suivant le retour :
  • Surveillez votre température 2 fois par jour
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…)
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique
  • Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…)
  • Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…)
  • Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…)
  • Travailleurs/étudiants : vous pouvez retourner travailler en l’absence de symptômes. Si possible, privilégiez le télétravail.
  • Les enfants, collégiens, lycéens peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée.
En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :
  • Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent
  • Evitez tout contact avec votre entourage et portez un masque
  • Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Les huiles essentielles à privilégier

De nombreux travaux de recherche montrent que les huiles essentielles ont un grand pouvoir antiviral contre les virus à ARN et à ADN.
De nombreuses études ont mis en évidence in vitro plusieurs modes d’action antiviraux variant en fonction des huiles essentielles et des virus sur lesquels elles agissent, ils consistent en :
  • Une neutralisation directe avant la pénétration du virus dans la cellule:au niveau de la capside ou de l’enveloppe, elles agissent sur la conformation spatiale de leurs protéines ou par substitution à un groupement hydroxyle de ces protéines ;
  • Un blocage des cellules à l’adsorption et à la pénétration virale:par compétition grâce à la fixation des molécules aromatiques aux récepteurs des virus ;
  • Une action intracellulaire : en inhibant la réplication virale après la pénétration ;
  • Une destruction de l’enveloppe protectrice : le virus ainsi mis à nu devient détectable par le système immunitaire et immédiatement détruit ;
  • Une action sur les cellules saines: elles acquièrent une résistance vis-à-vis de la pénétration de virus, mise en évidence lors d’expérimentations cliniques et de recherches chez des patients soumis à un traitement par aromathérapie.
La liposolubilité des huiles essentielles leur permet de pénétrer dans l’enveloppe lipidique du virus, elles sont par conséquent plus actives sur les virus enveloppés (comme le coronavirus COVID-19) que sur les nus (plus résistants).
De plus elles semblent le plus efficace par application cutanée et en diffusion atmosphérique.
Les principales molécules actives appartiennent à ces familles biochimiques :
. Les phénols(ex : carvacrol, thymol, eugénol);
. Les monoterpénols(ex : α-terpinéol);
. Les oxydes(ex : 1,8 cinéole);
. Les aldéhydes aromatiques(ex : cinnamaldéhyde);
. Les cétones (cryptone)
Ces huiles essentielles peuvent être utilisées pour désinfecter les mains, assainir l’environnement mais aussi pour soutenir le système immunitaire :

A côté des huiles essentielles, nous vous conseillons cette une supplémentation pour stimuler vos défenses immunitaires :
Faire une cure de Vitamine D3 :
. Pour les Adulte et ado: 2000 unités tous les matins,
. Pour les Enfants 400 unités tous les matins.

Mots-clefs : , , , ,