COENZYME Q10 : un nutriment antioxydant majeur à découvrir

Coenzyme Q10: une substance de type vitaminique qui donne de l’énergie à nos cellules et les protège par son action antioxydante.

Elle permet de vieillir de la meilleure façon!

La science a trouvé un moyen de ralentir la marche du temps en restaurant le niveau d’énergie, de vitalité et de jeunesse d’un corps vieillissant. En prenant en complément un nutriment appelé coenzyme Q10, les personnes âgées peuvent améliorer la production d’énergie de leur cellules, en stimulant ainsi les fonctions vitales telles que le pompage du coeur, le système de défense, l’endurance et la force musculaire. Des études scientifiques sur la coenzyme Q10 ont montré que cette substance naturelle présente dans notre régime alimentaire, et également synthétisée par le foie, est utile dans le traitement de certains désordres tels que la défaillance cardiaque, la gingivite et même la maladie d’Huntington (infection génétique cérébrale provoquée par un gène défectueux).

Prise en charge du processus de vieillissement

La découverte de la coenzyme Q10 a donné aux chercheurs une clé importante pour la compréhension et la prise en charge du processus de vieillissement. Il est maintenant possible d’accélérer la production d’énergie et d’améliorer toutes les fonctions qui dépendent étroitement d’un niveau énergétique élevé.

La plus importante est la fonction cardiaque, qui nécessite des quantités considérables d’énergie. Des études scientifiques ont montré des résultats probants sur des personnes cardiaques se supplémentant en coenzyme Q10. La CoQ10 leur donne plus d’endurance, améliore l’efficacité du pompage au niveau du coeur et leur qualité de vie.

Les suppléments de coenzyme Q10 jouent également un rôle important dans le traitement de la gingivite et de la parodontite. Elle stimulerait les mécanismes de défense, soutiendrait la réparation des tissus et combattrait la décomposition des cellules saines.

Enfin, la coenzyme Q10 permet de pallier à la fatigue liée au vieillissement en réhaussant les niveaux énergétiques de l’organisme de façon naturelle.

L’optimisation des niveaux de CoQ10 est la clé

La baisse des niveaux de coenzyme Q10 fait naturellement partie du vieillissement, mais en prenant ce nutriment sous la forme d’un complément, on peut limiter le processus et profiter d’une augmentation de la production d’énergie.

Toutefois, le processus de vieillissement n’est pas le seul à affecter notre stock de coenzyme Q10. Des études récentes ont montré que l’utilisation régulière d’hypercholestérolémiants bloquait la production de coenzyme Q10 par le foie, en entraînant des problèmes tels que la fatigue et une gêne pour le fonctionnement du coeur. Une supplémentation en CoQ10 est donc recommandée pour les personnes qui prennent cette catégorie de médicaments.

Hypocholestérolémiants et taux de Coenzyme Q10

Une nouvelle étude montre que la simvastatine entraîne des réductions importantes de la vitamine E, du béta-carotène et de coenzyme Q10.

Les personnes qui sont traitées avec de la simvastatine (un médicament communément utilisé pour faire baisser le cholestérol et faisant partie de la famille des statines) devraient savoir que ce médicament réduit non seulement des taux trop élevés de lipides dans le sang comme le cholestérol LDL et les triglycérides, mais également des vitamines et substances de type vitaminique importantes solubles dans la graisse comme la vitamine E (alpha-tocophérol), le béta-carotène et la coenzyme Q10. Bien que les médecins français n’aient pas l’habitude de recommander un supplément alimentaire en association avec un traitement médical (ici les statines), ce pourrait être une option valable pour éviter les déficiences et améliorer l’observance des traitements.

Lors d’un essai croisé, contrôlé, randomisé, récemment publié, portant sur 120 hommes âgés de 35 à 64 ans, atteints d’hypercholestérolémie et qui n’avaient pas été antérieurement traités, des chercheurs finlandais ont étudié l’effet d’un régime alimentaire adapté associé aux statines, administrés seules ou en combinaison, sur les niveaux de lipide sérique et de lipoprotéines, la sensibilité à l’insuline, et les niveaux sanguins d’antioxydants.

Contrairement à la simvastatine, le régime alimentaire, qui était ici de type méditerranéen: riche en acides gras oméga-3, fruits et légumes, ne réduisait pas les niveaux de bêta-carotène et de coenzyme Q10. La simvastatine, par contre, a entraîné une baisse de 19,5% du niveau de bêta-carotène et une réduction de 22,4% de coenzyme Q10. Cette diminution de coenzyme Q10 explique les effets secondaires de ce type de médicaments tels que les douleurs musculaires et la fatigue. Une supplémentation en coenzyme Q10 lors de la prise de statines, à un dosage de 100 mg par jour, permet d’atténuer voire de faire disparaître ces effets secondaires. L’observance de ce type de traitements est donc renforcée s’il y a supplémentation en coenzyme Q10.

Source: JAMA 2002 Fév 6;287(5):598-605

Le Coenzyme Q10 “booste” les spermatozoïdes paresseux

Une nouvelle étude suggère qu’un nutriment qui améliore l’énergie peut aider les hommes stériles à procréer.

Bien qu’un spermatozoïde ait une distance quelque peu limitée à parcourir pour fertiliser l’ovule, il a besoin d’une quantité impressionnante d’énergie pour effectuer ce trajet particulier. Certains hommes produisent des spermatozoïdes trop paresseux pour atteindre le but. Mais la coenzyme Q10, une substance de type vitaminique, dont toutes les cellules – y compris les cellules de sperme – ont besoin pour générer de l’énergie, peut venir en aide à ces spermatozoïdes trop paresseux. De nouvelles recherches suggèrent que la coenzyme Q10 « booste» le sperme en lui permettant de démarrer et commencer à se déplacer.

Une étude publiée dans le numéro de janvier 2004 du journal scientifique, Fertility & Sterility, a montré qu’une administration journalière de Q doublait pratiquement la motilité (ou mobilité) des spermatozoïdes, et augmentait ainsi les chances d’une fécondation réussie.

Une solution naturelle

L’étude a été réalisée sur 22 hommes âgés de 25 à 39 ans, qui souffraient tous d’asthenozoospermie idiopathique , ce qui signifie que les spermatozoïdes avaient une très faible motilité. Les participants à l’étude ont reçu 200 mg de coenzyme Q10, 2 fois par jour, pendant six mois. A la fin, les chercheurs ont noté une augmentation de la motilité allant de 9% (avant l’étude) à 16% après le délai de six mois.

Trois des hommes ont réussi à procréer dans les trois premiers mois de l’étude grâce au traitement à base de CoQ10, qui est totalement naturel pour le corps car toutes les cellules dépendent de cette substance. Au vu des résultats obtenus, les chercheurs ont conclu que la CoQ10 pouvait jouer un rôle positif dans le traitement de l’infertilité, au moins dans les cas où la paresse du sperme est la cause apparente.

Bien que les grossesses réussies ne soient pas la finalité de cette étude, il est intéressant de souligner que 13,6% des compagnes des hommes traités se sont retrouvées enceintes spontanément peu de temps après l’arrêt de l’étude.

Mots-clefs : , , ,