DRAINAGE : les plantes médicinales à la une !

DRAINAGE: Le drainage ne constitue pas le traitement, il le prépare et le conclut. Il doit être doux et ne doit pas produire d’effets secondaires. Sa mission est d’aboutir au meilleur fonctionnement possible des cellules, des tissus et des organes.

Être à l’écoute du cycle des saisons est un des secrets de la vitalité. Si le printemps est naturellement la saison du renouveau, c’est aussi la saison idéale où il convient d’aider le corps à se débarrasser des toxines qui l’encombrent.

Épuration et désintoxication conditionnent la qualité du fonctionnement de l’organisme.

Le drainage va soutenir et renforcer les organes saturés devant assurer l’élimination : foie, reins, intestins, peau, poumons, système lymphatique. Pour optimaliser les échanges cellulaires, but du drainage, il faut améliorer les circulations et inclure le drainage des radicaux libres.

Drainer, c’est les désencrasser et faciliter leurs échanges et leur communication.

Réintroduire dans son alimentation des aliments facilement assimilables par l’organisme est la première étape pour aider les organes qui participent au drainage du corps.

Parmi les réflexes d’hygiène de vie, apporter, régulièrement, chaque jour, suffisamment d’eau et faire de l’exercice physique est indispensable.

Et comptez sur les belles journées qui reviennent pour vous aider à retrouver l’envie de la marche en plein air.

 

DRAINAGE: les plantes médicinales à utiliser en priorité

Certaines plantes sont bien connues pour aider à soutenir le foie, les reins et les intestins, les organes impliqués dans la désintoxication. Voici celles que nous vous conseillons en priorité:

 

Le fumeterre (plante entière) est la plante dépurative par excellence.

Elle est diurétique et laxative et possède des propriétés régulatrices sur le flux et l’évacuation de la bile. Conséquence de cet effet, la peau est nettoyée et le teint éclairci.

En savoir plus sur le Fumeterre

 

La bardane (racine) est connue pour ses propriétés régulatrices de la glycémie.

Elle sera donc particulièrement recommandée en cas d’obésité de la maturité sur un terrain pré-diabétique. Elle possède aussi des effets diurétiques et cholérétiques et, dans le domaine dermatologique, traite les dermatoses, l’acné et l’eczéma.

En savoir plus sur la Bardane

 

Le pissenlit (racine) : son activité principale s’exerce sur les troubles hépatiques (action cholagogue et cholérétique) mais toute la sphère digestive en tire également profit.

En savoir plus sur le Pissenlit

 

La pensée sauvage (plante et racine) doit sans aucun doute son action dépurative aux saponosides qu’elle contient. Elle est aussi diurétique, légèrement laxative et traite les affections cutanées.

En savoir plus sur la Pensée sauvage

 

L’artichaut (Cynara scolymus) aide à drainer le foie et la vésicule biliaire. Ami du foie et de l’intestin pour bien digérer, assimiler, éliminer.
De plus, cette plante vous aidera à déclencher un processus d’amincissement.

En savoir plus sur l’artichaut

 

Il faut savoir que ces plantes sont – comme souvent les plantes dépuratives – amères et d’un goût assez prononcé. Dans ce cas, on peut leur associer d’autres plantes correctrices de goût, qui seront intéressantes aussi par leurs propriétés digestives comme par exemple la menthe poivrée, le carvi ou l’anis vert.

En savoir plus sur la Menthe poivrée

En savoir plus sur le Carvi

En savoir plus sur l’Anis vert

 

Nos conseils de préparation et d’utilisation:

Préparer un mélange à parts égales avec les plantes médicinales qui correspondent le mieux à vos besoins.

Mettre 4 cuillères à soupe du mélange dans 1 litre d’eau bouillante.

Laisser infuser 7 à 8 minutes et filtrer.

Boire le litre dans la journée entre les repas.

Réaliser une cure d’une vingtaine de jours pour obtenir un effet optimal.

Cette cure est à réaliser 2 fois par an: au printemps et à l’automne.

 

 Le drainage : le préalable indispensable à l’amincissement

 

Si l’organisme est encombré par une surcharge pondérale, il est pratiquement certain que les émonctoires qui participent à la bonne élimination des déchets organiques sont encrassés et saturés. Il est donc parfois préférable, plutôt que de démarrer immédiatement la cure amincissante, de consacrer une dizaine ou une quinzaine de jours à une cure dépurative de fond.

Ainsi, débarrassé de ses toxines, l’organisme répondra ensuite plus vite et plus efficacement à la sollicitation minceur. Cette cure de drainage préalable est particulièrement conseillée aux hommes et aux femmes en cas d’excès de poids important, ou bien à la période de la ménopause pour les femmes.
Les plantes mentionnées ci-dessus peuvent être associées pour préparer et nettoyer le terrain.

 

Mots-clefs : , ,