L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE – Qu’est ce au juste?

L'agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d'élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l'usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l'emploi d'intrants.

 

Les bénéfices que la société peut retirer de l'agriculture biologique sont multiples en termes de création d'activités et d'emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l'air et de l'eau. Ce mode de production permet d'expérimenter en vraie grandeur des pratiques innovantes respectueuses de l'environnement et qui sont susceptibles d'être développées plus largement en agriculture. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.

 

La marque AB

 

SITE logoAB.jpg

 

 

Propriété du Ministère de l'agriculture, la marque AB permet aux professionnels qui le désirent de faire connaître le mode de production et de transformation biologiques et permet aux consommateurs de mieux identifier les produits biologiques.

Elle garantit:

    – le respect du règlement (CEE) n°2092/91 pour la production végétale ou les produits transformés composés essentiellement d'ingrédients d'origine végétale;

    – le respect du règlement (CEE) n°2092/91 et du cahier des charges français pour les animales et les produits d'origine animale;

    – que l'aliment est composé d'au moins 95 % d'ingrédients issus du mode de production biologique (le cas échéant, les ingrédients du pourcentage complémentaire satisfont à des exigences spécifiques);

    – que le produit a été contrôlé par un organisme certificateur agréé par les pouvoirs publics français.

 

En France, 6 organismes certificateurs sont agréés pour le contôle et la certification en agriculture biologique:

Ecocert S.A.S – https://www.ecocert.fr

Aclave accueil@aclave.asso.fr

Agrocert agocert@agrocert.fr

Ulase https://www.ulase.fr

SGS ICS https://www.fr.sgs.com

Qualité france S.A https://www.qualite-france.com

 

Source: ministère de l'agriculture et de la pêche.

 

En détail

L'agriculture biologique cherche à maintenir l'activité organique du sol pour permettre à la plante de trouver tous les élément nécessaires à sa croissance, au lieu d'utiliser le sol comme un simple support destiné à recevoir des fertilisants et autres produits de synthèse.

Pour se développer, les plantes ont besoin d'eau, d'air et de nourriture. En culture traditionnelle, ces éléments sont apportés artificiellement: irrigation intensive, engrais de synthèse, desherbants, insecticides, etc… .

En bio, c'est la nature que l'on fait travailler en premier: La protection du sol avec des branchages, feuillages, débris végétaux,.. protège le sol contre l'érosion due au vent et à la pluie; L'évaporation de l'eau contenue dans le sol est limitée grâce au paillage. Cette technique permet ainsi des économies d'eau et d'énergie très importantes. Elle limite de surcroît la prolifération des « mauvaises herbes » qui peuvent être contenues manuellement.

La fertilisation de la terre est assurée par des apports de matière organique (compost, feuilles mortes,…) que les « habitant du sol » se chargent de rendre assimilable pour la plante. Le paillage du sol apporte protection et nourriture à toute cette faune composée d'insectes et de petits animaux très utiles.

La recherche d'un éco-système est l'un des gands piliers de l'agriculture bio. Il permet d'apporter un équilibre entre les èspèces là ou l'agriculture intensive privillégie la monoculture.

La Drôme est le premier département en teme de surfaces cultivées en bio. Sa situation géographique et son climat son propices à des productions très variées: Apiculture, céréales, fruits, maraichage, olives, vigne, élevage pour la viande, production laitière, fromages, aquaculture, plantes médicinales, aromatiques et à parfums, …