HERPES LABIAL & huiles essentielles

L’herpès labial, appelé plus couramment « bouton de fièvre », est une infection virale cutanée récurrente particulièrement fréquente, due au virus « HERPES VIRUS 1 » (HV1), à la différence de l’herpès génital dû au virus « HERPES VIRUS 2 » (HV2).

Ce virus est présent dans l’organisme depuis une infection, souvent contractée pendant l’enfance. L’herpès labial survient après réactivation de ce virus : il se caractérise par l’apparition de vésicules (cloques) en bouquets, sur ou autour des lèvres.

Herpes_labial-mon-herboristerie.jpeg

Comment l’herpès labial apparaît ?

À la suite de contacts rapprochés avec un sujet contagieux (porteur du virus), le virus peut vous contaminer en pénétrant dans votre organisme souvent sans entraîner de manifestations et s’installer de façon durable au niveau certaines cellules (nerveuses), on dit qu’il s’agit d’un « dormant » (latent).

Plusieurs facteurs peuvent « réactiver » le virus et donc entraîner l’apparition des vésicules contenant le virus :

–    la fièvre

–    la fatigue

–    le stress

–    les règles

–    une émotion

–    une exposition au soleil ou au froid

–    lors d’une diminution des défenses immunitaires ou d’une autre maladie virale (rhume, grippe)

–    à l’occasion de traumatismes locaux

Les symptômes

L’herpès labial survient généralement sur les lèvres : l’infection se caractérise par l’apparition de bouquets isolés ou multiples de petites vésicules remplies de liquide clair. Cette apparition est toujours précédée d’une sensation locale de fourmillements, de démangeaisons, de sensations désagréables. Parfois, de la fièvre, des courbatures, une fatigue générale ou des maux de tête peuvent aussi être associés.

Les vésicules se forment en quelques jours, persistent, puis se rompent et se dessèchent en formant des croûtes jaunâtres. L’herpès labial est contagieux tant que les vésicules sont présentes.

L’infection herpétique récurrente revient habituellement au même site.

Que faire face à un herpès labial ?

Voici donc quelques conseils qui vont vous pouvoir vous permettre de lutter contre le « bouton de fièvre ».

Il est nécessaire de commencer un traitement dès l’apparition des signes avant-coureurs car cela pourra bloquer la multiplication du virus et ainsi limiter l’évolution de l’herpès labial. Il est aussi important de suivre des règles d’hygiène simples afin de limiter le risque de transmission du virus.

–    appliquer un traitement local contre l’herpès labial : demandez l’avis de votre pharmacien. Une crème antivirale bloque l’apparition du virus et diminue la durée de la poussée de l’herpès : les traitements locaux peuvent :

•    diminuer la durée de la contagion et de l’éruption

•    réduire l’intensité

•    soulager la douleur

–    la douleur peut être soulagée par un antalgique par voie orale et vous pouvez utiliser une solution antiseptique légère 1 à 2 fois par jour sur la lésion.

–    dans certains cas, si les lésions persistent, si c’est une primo-infection (1ère apparition de l’herpès) ou si les crises d’herpès sont fréquentes, il est nécessaire de consulter son médecin qui peut être amené à prescrire un traitement anti-herpétique par voie orale.

Quand consulter son médecin ?

Normalement, en 10 à 15 jours, les vésicules éclatent, forment des croûtes puis disparaissent sans laisser de traces.

Les complications sont rares et apparaissent le plus souvent chez les personnes immunodéprimées ou sous traitement par corticoïdes (la complication la plus fréquente étant la kératite herpétique).

Toutefois, vous devez consulter votre médecin si :

–    le bouton de fièvre est associé à une forte fièvre et une douleur intense

–    les poussées sont fréquentes : si elles sont supérieures à 6 par an, un avis médical s’impose pour un éventuel traitement par voie orale (valaciclovir par voie orale, par exemple)

–    grossesse

–    vos défenses immunitaires sont affaiblies (immunodéprimé)

Conseils que vous pouvez suivre

Vous devez respecter des règles d’hygiène pour protéger votre entourage du risque de transmission du virus :

–    ne pas embrasser votre entourage et surtout les enfants en bas âge (surtout si l’enfant est atteint de dermatite atopique type eczéma…)

–    éviter les contacts rapprochés notamment lors de soins dentaires, d’actes médicaux ou esthétiques au niveau du visage, sports de contact, rapports sexuels bucco-génitaux

–    se laver les mains en cas de contact avec la lésion

–    ne pas se frotter les yeux ou les paupières

–    si vous portez des lentilles de contact, ne les humidifiez pas avec votre salive pour ne pas propager les lésions, même si vous êtes en cours de traitement

–    ne pas toucher ou gratter les lésions pour éviter une surinfection

–    ayez toujours votre propre linge de toilette

–    si les poussées d’herpès labial se répètent après exposition solaire, par exemple, vous pouvez utiliser un produit antisolaire à haut degrés de protection pour protéger le pour tour de vos lèvres.

Rédaction:

L’équipe de mon-herboristerie.com

Sources principales:

AFSSAPS et AMELI Santé

Mots-clefs : , , ,