PLANTES ADAPTOGENES : vos alliées anti-fatigue, stress et surmenage

Une plante adaptogene incite l’organisme à commencer à s’adapter au processus de stress.

Lorsqu’une situation stressante se produit, les adaptogenes consommées génèrent une résistance non spécifique qui permet à l’organisme de prendre en main la situation de la manière la plus bénéfique.

La nature a mis généreusement à notre disposition une catégorie de plantes qui nous aide à nous adapter et à mieux supporter les contraintes quotidiennes et ceci, sans effets secondaires : ce sont les plantes dites “adaptogenes” .

Le concept d’adaptogene a été élaboré dans les années 1950 par 2 scientifiques russes (Lazarev et Brekhman). Selon eux, une substance adaptogène accroît de manière générale (non spécifique) la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’atteignent. Tout en provoquant un minimum d’effets indésirables, un adaptogene exerce une action régulatrice non spécifique sur de nombreux organes ou fonctions physiologiques.

Ces plantes adaptogenes dont la plupart sont connues depuis des temps immémoriaux, d’autres de découverte plus récente, nous aident à mieux résister au stress et à la fatigue et à mieux nous adapter et résister aux contraintes de la vie moderne. Certaines augmentent également la résistance de l’organisme aux infections en fortifiant le système immunitaire. C’est pourquoi on les appelle plantes adaptogenes.

Leur avantage réside dans l’absence d’accoutumance et de dépendance. La plante adaptogene se situe à mi-chemin entre la plante médicinale et la plante alimentaire. C’est un complément à l’alimentation. Elle agit par la synergie de ses multiples composants : vitamines, oligo-éléments et flavonoïdes anti-radicalaires, polysaccharides, saponosides, hétérosides, stérols…produits ne présentant pas de risque à dose d’emploi normale.

 

Plantes adaptogenes – Notre sélection :

Le GINSENG :

Noms communs : ginseng asiatique, ginseng coréen, ginseng chinois (pour Panax ginseng).
Noms botaniques : Panax Ginseng (espèce asiatique), Panax quinquefolius (espèce nord-américaine), famille des araliacées.

Le ginseng (Panax ginseng) est traditionnellement utilisé dans la médecine chinoise pour renforcer l’énergie et aider l’organisme à faire face à la fatigue physique et intellectuelle, usage confirmé par un grand nombre de travaux scientifiques.

Les bienfaits du ginseng ne sont plus à prouver : il contient de nombreux principes actifs. Les racines renferment des ginsénosides, molécules de la famille des saponines. Plus 30 ginsénosides différents ont été identifiés à ce jour.

Ces molécules ont un très large spectre d’activités. Elles sont reconnues comme étant des neuro-protecteurs, des antioxydants et des stimulants efficaces du système immunitaire.

Le ginseng, plante adaptogène par excellence, permet, en cure de 15 jours à 1 mois, de tonifier l’organisme, d’améliorer la résistance aux différents stress et d’augmenter la concentration et le bien-être en général.

 

 

Conseils d’utilisation – Posologie du Ginseng :

In est généralement recommandé de prendre extrait normalisé (4% à 7% de ginsénosides), prendre de 100 à 200 mg, 1 à 3 fois/jour.

Nous vous proposons sur notre site les gélules du laboratoire BE-LIFE contenant environnement 11 mg de Ginsenosides.

Prendre 1 gélule par jour de préférence le matin.

A découvrir : Ginseng BIO – 60 gélules BE-LIFE

 

La RHODIOLE :

Noms communs : rhodiole, racine dorée, orpin rose, rhodiole rougeâtre.
Nom botanique : Rhodiola rosea, anciennement Sedum rosea, famille des crassulacées.

La Rhodiola rosea vient de Sibérie où elle est traditionnellement utilisée pour l’adaptation au stress et la fatigue nerveuse. Elle améliore les capacités intellectuelles. Elle est plutôt indiquée pour les personnes stressées par une surcharge de travail ou un nouvel emploi. Elle aide à compenser un peu le manque de sommeil lié au stress.

Conseils d’utilisation – Posologie de la Rhodiole :

Les chercheurs ont utilisé un extrait de rhizomes de Rhodiola rosea normalisé, de manière à fournir 3 % de rosavine et 1 % de salidroside, qui sont probablement les ingrédients actifs de la rhodiole.

A découvrir : Arkogélules Rhodiola – Boite de 45 gélules

A lire également notre article : RHODIOLA : une plante adaptogène majeure

 

L’ASHWAGANDHA :

L’Ashwagandha est depuis toujours utilisée pour retrouver force et vigueur par les personnes n’ayant pas assez d’énergie. Cela peut être quelqu’un sortant d’une chirurgie, d’une maladie ou simplement se trouvant trop fatiguée dans la vie quotidienne. De plus, cette plante aide le corps à se protéger en stimulant le système immunitaire.

C’est aussi un adaptogène, capable d’aider tant le corps que l’esprit en réduisant les effets du stress, physique comme mental, et de réduire la détérioration des capacités cognitives, notamment chez les personnes âgées. Comme tout adaptogène, l’Ashwagandha permet de s’entraîner plus longtemps et plus intensément.

Beaucoup de ses utilisateurs l’utilisent afin de mieux dormir, tâche que cette herbe sait remplir à la perfection.

De nombreuses études ont montré d’autres effets intéressants : l’Ashwagandha possède un effet anti-inflammatoire ainsi qu’une potentielle capacité à réduire les dommages cartilagineux associés aux maladies articulaires. Elle aide aussi à normaliser les niveaux de sucre dans le sang et améliore la sensibilité à l’insuline.

Conseils d’utilisation – Posologie de l’Ashwagandha :

Prendre 1 gélule par jour avec un verre d’eau durant les repas, ou suivant avis médical.

A découvrir : Gélules Ashwagandha 5000 BE-LIFE

 

Le GRIFFONIA :

Griffonia simplicifolia

Les graines de cet arbuste africain renferment du 5-HTP (5-hydroxytryptophane). Le 5-HTP est un précurseur direct de la sérotonine, un messager chimique cérébral garant de la « sérénité ». Celle-ci joue un rôle important dans la régulation du caractère, de l’anxiété et du sommeil. Le griffonia est plutôt indiqué pour des situations d’anxiété et de troubles de l’humeur associées à des fringales de sucre.

Conseils d’utilisation – Posologie du Griffonia :

Le dosage dépendra de la pathologie à traiter. Il peut également varier d’un individu à un autre. En effet si le but est de combattre les migraines et maux de tête, le dosage est souvent recommandé entre 300mg à 600mg par jour. Si l’objectif est de combattre stress, dépression et crise de panique, le dosage prescrit généralement est de 3 prises par jour, à raison de 50 mg à 100 mg par prise.

A découvrir : Griffonia – Boite de 200 gélules

A lire également notre article sur le Griffonia

 

L’ELEUTHEROCOQUE :

Noms communs : Éleuthéro, éleuthérocoque, ginseng de Sibérie.
Nom botanique : Eleutherococcus senticosus, famille des araliacées.

L’éleuthérocoque a été utilisé par les militaires russes pour renforcer l’endurance des combattants ou pour les cosmonautes Russes, afin d’optimiser leur adaptation à l’espace. L’éleuthérocoque ayant la réputation d’accroître les performances sportives, il est devenu très populaire auprès des athlètes de l’Union soviétique. Il a commencé à être utilisé comme plante médicinale en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord vers 1975. Il faut également noter que de l’éleuthérocoque a été distribué à la population soviétique à la suite de la catastrophe de Tchernobyl, en raison de sa possible efficacité sur les radiations et les intoxications chimiques.

Dans l’éleuthérocoque, les substances actives sont essentiellement des éleuthérosides. La racine d’eleuthérocoque est riche en : saponines, polysaccharides, vitamines, acides aminés, lignanes, coumarines.

La Comission E et l’OMS reconnaissent l’éleuthérocoque comme un tonique qui peut soutenir et stimuler l’organisme en cas de fatigue et de faiblesse, lorsque la capacité de travail ou de concentration est amoindrie ou au cours d’une convalescence.

Conseils d’utilisation – Posologie de l’Eletherocoque :

L’éleuthérocoque peut être utilisé en traitement curatif, mais également en prévention, à raison de 3 à 4 cures par an.

Il est fortement recommandé de prendre l’éleuthérocoque de préférence le matin ou le midi, voire en début d’après midi, afin de ne pas troubler le sommeil.

Précautions d’emploi de l’Eletherocoque :

La Comission E recommande d’éviter de prendre de l’éleuthérocoque en cas de tension artérielle élevée (plus de 180/90).

Traditionnellement, on déconseille l’éleuthérocoque aux enfants de moins de 12 ans ainsi qu’aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Mots-clefs : , , , , ,