PROPOLIS : un bouclier de choix pour votre immunité

Les Égyptiens, les Perses, les Romains, les Arabes et les Incas connaissaient ses vertus. Les Grecs lui ont donné son nom, littéralement Pro-polis qui signifie « en avant de la ville ». Cela semble logique quand on sait que la propolis est disposée par les abeilles à l’entrée de la ruche. Auparavant, nombre de textes anciens parlaient plus prosaïquement de « cire noire ».

À l’époque déjà, les Égyptiens l’utilisaient pour guérir et dans le cadre des embaumements. À Rome aussi, elle se vendait plus cher que le miel, et chaque légionnaire en emportait lorsqu’il partait en campagne. En France, elle apparaît pour la première fois au 16ème siècle dans les écrits d’Ambroise Paré.

Au Moyen-Age, en Géorgie, elle servait à frotter l’ombilic des nouveau-nés ou leurs dents malades. Elle connut ensuite un regain de popularité au XIXe siècle lorsque les médecins de l’armée anglaise l’employèrent pour désinfecter les blessures et faciliter leur cicatrisation durant la Guerre des Boers en Afrique du Sud.

Depuis ces trente dernières années, le mouvement continue et s’amplifie en Europe de l’Est, en Asie et plus particulièrement au Japon où elle connait un succès phénoménal.

 

Qu’est-ce que la propolis ?

La propolis est donc un véritable rempart et un antibiotique naturel.

L’abeille récolte une substance résineuse au sein des bourgeons de certains arbres (peuplier, bouleau, saule, aune, orme, sapin, épicéa, chêne…). D’abord, elle détache délicatement à l’aide de ses mandibules de minuscules fragments de résine dans les bourgeons. Puis, avec ses pattes antérieures elle prélève le butin de ses mandibules pour l’entasser dans les corbeilles à pollen situées dans ses pattes postérieures. Ensuite, quand sa charge est suffisante, l’abeille ramène sa récolte à la ruche. Des ouvrières sont alors chargées de vider les corbeilles mais pour ce faire elles doivent attendre le réchauffement de la résine. Aussi, pour accélérer le réchauffement de la résine, ces ouvrières l’enrichissent avec leurs sécrétions salivaires dont la richesse enzymatique entraine la transformation de cette matière première. Des transformations s’opèrent alors, entrainant une maturation organique de la résine et la substance finale ainsi produite s’appelle la propolis.

Les abeilles utilisent la propolis comme anti-infectieux pour assainir la ruche et pour assurer la croissance des larves de futures abeilles. Concrètement, la ruche est un espace restreint où s’activent des milliers d’individus à une température comprise entre 35 et 38 degrés avec un taux d’humidité d’environ 70%. Cela pourrait donner lieu à un véritable bouillon de culture, or il n’en est rien car la propolis possède des propriétés bactériostatiques, bactéricides, fongicides et antiseptiques qui en font une véritable barrière contre les mycoses, bactéries et virus.

La composition de la PROPOLIS

Durant longtemps, on a cru que la résine de propolis était une substance fabriquée par les abeilles comme la gelée royale, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive qu’elle provenait de la fine pellicule résineuse protectrice des bourgeons d’arbres. Les abeilles peuvent ensuite utiliser un grand nombre de végétaux différents pour constituer la propolis. Sa composition dépend de la nature et de la composition des végétaux qui ont été utilisés pour la produire. Elle se compose en général à moitié de résine, d’un tiers de cire et d’un reste fait d’huiles essentielles et de pollen.

Les différentes couleurs de la PROPOLIS

Il n’existe pas une seule famille de propolis mais bien plusieurs. Toutefois, celles qui nous intéressent dans le cadre de notre gamme sont : la propolis verte et brune.

  • Propolis verte : La propolis verte est récoltée au Brésil. Les abeilles la composent en butinant le romarin des champs, une espèce végétale endémique aussi nommée Baccharis dracunculifolia. Cette dernière est connue pour ses vertus antioxydantes, anti-inflammatoires et analgésiques. Elle est d’ailleurs souvent conseillée aux personnes dont l’organisme est affaibli comme lors d’une convalescence à la suite d’une maladie.
  • Propolis brune : Originaire d’Europe, cette propolis est principalement active contre les infections bactériennes, parasitaires et mycosiques.

Les intérêts pour la santé de la PROPOLIS

Tout comme les bourgeons sur lesquels elle est présente, la résine est riche en flavonoïdes, des métabolites secondaires reconnus pour leurs nombreuses propriétés thérapeutiques. La propolis, sous forme de teinture mère, hérite de ces vertus et présente donc un pouvoir anti-infectieux, antiseptique, analgésique, cicatrisant, antifongique ou encore anti-inflammatoire.

En résumé, cette dernière offre une solution alternative naturelle pour de nombreux maux du quotidien. Notamment lors des périodes printanières ou hivernales lorsque notre organisme est mis à rude épreuve.

Mots-clefs : , , , ,