Echinacée (Echinacea) BIO Teinture mère Flacon de 125 ml

PhytoFrance

Echinacée BIO Teinture mère Flacon de 125 ml

L'échinacée permet de réduire les symptômes et la durée du rhume. Elle permet de renforcer le système immunitaire et donne plus de résistance.

Produit non disponible
16,90 €
TTC

Rupture de stock

Fidélité
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock
  • Mon herboristerie
    Livraison gratuite dès 39€ en 48h
  • Mon herboristerie
    Paiement sécurisé
  • Mon herboristerie
    Retour gratuit pendant 30 jours
Description

Nom commun : Echinacée
Nom botanique : Echinacea angustifolia (L.) MOENCH. ou Echinacea purpurea (L.)
Famille : Astéracées
Parties utilisées : racines
Habitat et origine : toutes les espèces d'échinacées sont originaires de l'Amérique du Nord. Trois d'entre elles présentent le même intérêt médicinal. Les peuplements naturels déchinacée ont surtout colonisé les grandes plaines américaines sans traverser la frontière canadienne, au Nord, ou atteindre la frontière mexicaine, au Sud. De nos jours, on les cultive sous tous les climats tempérés, dans des endroits ensoleillés où le sol est riche et bien drainé.


Description botanique de l'Echinacée (Echinacea)

- La racine est fusiforme
- Les feuilles entières et lancéolées
- Les capitules terminaux de grande taille sont constitués des fleurs tubuleuses jaunes ou pourprées réunies en boule, et de fleurs ligulées tombantes, généralement roses la faisant ressembler à une marguerite (c'est une Composée).

Propriétés de l'Echinacée (Echinacea)

La plante agit sur plusieurs facteurs de l'immunité :
- Elle empêche les germes microbiens d'agresser le tissu conjonctif et limite leur progression;
- Elle stimule l'activité des macrophages (augmentation de la phagocytose des granulocytes et macrophages par les extraits alcooliques de la racine);
- Elle augmente le nombre des globules blancs et en particulier des lymphocytes, accroît la prolifération des cellules de la rate, la production d'Ig M, induit la formation de cytokines (TNF alpha, interleukine 1 et 6) et celle d'interférons alpha et béta.

 


Pour en savoir plus

 

Historique de l'Echinacée

Les Amérindiens qui habitaient dans les grandes plaines américaines situées à l'est des Rocheuses ont utilisé les diverses espèces d'échinacées pour soigner une multitude de problèmes de santé, notamment les infections des voies respiratoires et les morsures de serpent. Durant des fouilles archéologiques menées sur des sites anciennement fréquentés par les Sioux Lakotas, on a découvert des semences d'échinacée datant du XVIIe siècle. Les colons venus d'Europe ont adopté les usages médicinaux que les Amérindiens faisaient de l'échinacée et, dès 1800, tant les partisans de la médecine éclectique (XIXe siècle jusqu'au début du XXe siècle) que les médecins plus classiques utilisaient l'échinacée dans leur pratique clinique.

 

De 1916 à 1950, l'échinacée était inscrite sur la liste des ingrédients pharmaceutiques du Formulaire National des États-Unis. Par la suite, la plante est tombée en désuétude en raison de l'arrivée dans le commerce des antibiotiques de synthèse qu'on s'est mis à employer massivement pour traiter les infections autrefois soignées grâce à l'échinacée. Mais les médecins allemands, qui ont découvert la plante vers 1920, continuent à l'utiliser dans leur pratique clinique.

 

En 1938, le médecin allemand Gerhard Madaus entreprend la première série d'études scientifiques portant sur l'échinacée. Ironiquement, c'est en Allemagne que se fera le plus gros de la recherche scientifique sur cette plante d'origine américaine. Elle y devint d'ailleurs tellement populaire que les approvisionnements en provenance des États-Unis vinrent à manquer et que Madaus décida de l'implanter en Europe en la faisant cultiver à grande échelle.

 

En Amérique du Nord, l'intérêt pour la plante connaît un regain depuis qu'on a découvert l'inquiétant phénomène du développement de la résistance des micro-organismes aux antibiotiques.

Utilisation : Le conseil de l’expert

25 gouttes dans un verre d'eau trois fois par jour.

Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.
Ne doit pas être utilisé comme substitut d'un régime alimentaire sain et varié.
Tenir hors de portée des jeunes enfants.
Consultez votre médecin/thérapeute avant toute prise d'un complément alimentaire.

Principes actifs
Echinacée : Différentes espèces d’échinacées sont utilisées depuis des années en Amérique du Nord pour leur supposée action immunostimulante, dans la prévention et le traitement des rhumes, de la grippe et des infections respiratoires en général. Propriétés : Des études récentes sur l’échinacée confirment que la racine possède des propriétés immunomodulatrices, agissant sur l’activation des différentes cellules de l’immunité. Cette action est due à la synergie des deux principales familles d’actifs de la racine, soit les alkylamides et les polysaccharides. De plus, ses propriétés anti-bactériennes et antivirales font de cette plante la plante majeure dans la prévention des infections ORL à répétition. Avis des autorités internationales : L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l’usage traditionnel de la racine d’Echinacea angustifolia ainsi que des feuilles et fleurs d’E. purpurea « dans le traitement des rhumes et des infections des voies respiratoires supérieures, du fait de leur action immunostimulante », mais également « dans le traitement des infectons urinaires » et, pour E. purpurea, « dans l’amélioration de la cicatrisation des plaies et le traitement des inflammations cutanées ». La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage d’Echinacea purpurea comme « traitement de soutien contre les rhumes, ainsi que contre les infections des voies respiratoires et des voies urinaires basses », et localement « sur les plaies cicatrisant mal ou les ulcérations chroniques ». La Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) considère que les échinacées sont « une thérapie complémentaire et préventive des infections respiratoires récidivantes ainsi que des infections des voies urinaires ». Précautions d'emploi : En prévention, préférez des cures de 5 jours sur 7 ou de 1 semaine par mois. En cas de maladie auto-immune ou progressive demandez conseil à votre médecin. Contre-indiquée chez les personnes allergiques aux Astéracées.
Pathologies
Immunité faible (Défenses immunitaires) / Rhume / Confort respiratoire
A propos de PhytoFrance

LAPHT Phytofrance est un laboratoire créé il y a plus de 30 ans dans le but d’offrir à votre santé ce que la nature a de meilleur. Ce laboratoire développe des produits permettant de soigner naturellement un certain nombre de maladies, de maintenir son bien-être ou encore de prendre soin de sa peau et de son hygiène corporelle.

Ce laboratoire de produits diététiques et cosmétiques naturels et bio a été créé en 1988 par Claudine Luu qui une formation en pharmacie et sciences naturelles et qui est également une fine connaisseuse des plantes et de leurs vertus thérapeutiques. Ce laboratoire est idéalement situé puisqu’il se trouve à Candillargues, non loin de Montpellier où il est baigné par le soleil méditerranéen. Depuis 2011, la gestion du laboratoire a été confiée  au fils de Claudine Luu, Jean-Paul Luu.

Labels

Label BIO de l'Union européenne

Le label bio de l'Union européenne est un label de qualité certifiant qu'un produit commercialisé est conforme au règlement de l’Union européenne sur l’Agriculture Biologique, fondé sur l'interdiction des engrais et pesticides de synthèse. À partir du 1er juillet 2010, l'UE introduit un nouveau logo biologique de couleur verte appelé Eurofeuille. Au minimum, le logo garantit que : • 95 % ou plus des composants du produit sont issus d'une Agriculture Biologique respectant la réglementation UE ; • le produit est conforme aux règles du système officiel d'inspection ; • le produit provient directement de l'agriculteur producteur ou du transformateur agroalimentaire dans un emballage scellé ; • le produit porte le nom de l'agriculteur producteur ou du transformateur agroalimentaire ou du distributeur et le nom ou le code de l'organisme d’inspection.

Label AB

AB pour Agriculture Biologique, vous reconnaîtrez ce logo sur vos produits à ces deux lettres sur fond vert. Le label agriculture biologique a été défini par le Ministère de l'Agriculture. L’Agriculture Biologique constitue en France l'un des quatre signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine, aux côtés de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), du Label Rouge et de la Certification de Conformité (CCP). Le label agriculture biologique signifie qu'au moins 95 % des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique, c’est-à-dire produits sans engrais chimiques, sans pesticides et sans OGM, et se fonde sur une rotation des cultures.

Laboratoire Pharmaceutique

Le producteur de ce produit dispose du statut de laboratoire pharmaceutique.

A ce titre, il doit se conformer aux règles strictes édictées par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

NB : Il s'agit uniquement d'une information, ce n'est ni une mention, ni un label officiel.

Fabriqué en France

Le producteur de ce produit a son siège social et ses ateliers de production basés en France.

Les matières premières rentrant dans la composition du produit ne viennent pas forcément toutes de France.

NB : Il s'agit uniquement d'une information ; ce n'est ni une mention, ni un label officiel.